Les premiers ministres appuient la mise en place d’un programme national de financement des mesures d’atténuation des catastrophes naturelles

VANCOUVER, 22 juillet 2011 − Les premiers ministres ont entamé la dernière journée de leur rencontre en discutant des catastrophes naturelles survenues récemment au Canada. Ils ont également discuté du prochain examen de la Loi sur Investissement Canada et de l’importance de la participation des citoyens à la vie démocratique. Les premiers ministres ont aussi annoncé une nouvelle initiative en ligne visant à améliorer le partage de l’information sur la qualité et la conservation de l’eau.

Gestion des catastrophes naturelles

Plusieurs catastrophes naturelles majeures ont eu des répercussions considérables sur la vie et l’environnement de nombreuses familles à travers le Canada, en particulier celles qui ont connu des inondations sans précédent et des feux de forêt. Les premiers ministres ont discuté des efforts de prévention et d’assistance en cours dans leurs provinces et territoires, soulignant que le travail à accomplir à la suite de ces catastrophes est loin d’être terminé. Le gouvernement du Canada a été un partenaire important dans la lutte contre les inondations et pour faire face aux répercussions de ces événements sur les communautés en offrant un solide soutien lorsque nécessaire. Les premiers ministres remercient particulièrement les militaires pour leur aide aux communautés touchées.

Les provinces et les territoires ont déployé des efforts considérables pour se préparer à ces situations exceptionnelles et leurs investissements antérieurs en matière de mesures d’atténuation et de gestion des catastrophes ont été extrêmement efficaces pour protéger les biens et réduire les dommages. Les premiers ministres ont salué l’engagement du premier ministre du Canada à élaborer un nouveau programme national de financement à long terme pour l’atténuation des catastrophes qui tiendra compte de stratégies d’atténuation. Les premiers ministres demandent à leurs ministres de travailler avec le gouvernement fédéral à l’élaboration de ce programme d’ici l’automne 2011 et de s’assurer qu’il couvrira notamment les tremblements de terre, les incendies, les inondations, les orages violents et les catastrophes maritimes.

Plusieurs communautés des Premières Nations continuent également de subir des inondations de manière régulière et sont parmi les communautés les plus vulnérables. Compte tenu de la responsabilité du gouvernement fédéral en matière de gestion et d’intervention en situation d’urgence dans les communautés autochtones, les premiers ministres encouragent le gouvernement fédéral à élaborer une stratégie d’atténuation à long terme reflétant les intérêts des Premières Nations et le rôle des responsables de la gestion des situations d’urgences des provinces et des territoires dans la prestation de services au nom du gouvernement fédéral, afin de protéger ces communautés contre les inondations graves et répétées. Cette stratégie devrait également viser les communautés autochtones et des régions nordiques où des changements au pergélisol causés par les changements climatiques ont des répercussions majeures sur des infrastructures essentielles.

Les enjeux entourant la gestion des catastrophes feront l’objet de discussions cet automne au Manitoba, lors d’une rencontre nationale des principaux organismes qui participent à la gestion des catastrophes. Les provinces et les territoires évalueront les prévisions concernant les inondations et les feux de forêt pour 2012 et identifieront les secteurs où il serait possible d’améliorer la coordination des interventions. Les premiers ministres encouragent le gouvernement fédéral à participer pleinement à cette rencontre.