Les premiers ministres travaillent à soutenir la reprise économique

WINNIPEG, 5 août 2010 – Le Canada ressort du ralentissement économique en position de force. Les provinces et les territoires, par l’intermédiaire du Conseil de la fédération, ont coordonné leurs efforts en vue de conduire le Canada vers la reprise économique. Cet esprit de coopération demeure important pour amener le Canada de la reprise vers la prospérité. Les premiers ministres reconnaissent qu’une reprise économique soutenue exigera un équilibre entre les investissements à court terme pour stimuler l’économie et le maintien d’une discipline budgétaire continue.

Des transferts fédéraux continus, stables et prévisibles sont indispensables pour soutenir la croissance économique. Les premiers ministres appuient l’engagement du gouvernement fédéral de maintenir l’accroissement prévu des principaux transferts aux autres administrations publiques à l’appui des soins de santé et des services sociaux ainsi que celui du Programme de péréquation. Les premiers ministres invitent le gouvernement fédéral à travailler avec les provinces et les territoires à un examen de ces dispositions, qui arriveront à échéance en 2014. Un engagement à long terme et un financement durable du logement sont aussi des éléments essentiels au soutien de la reprise économique.

Les premiers ministres continueront également de promouvoir une reprise économique en favorisant une culture de l’innovation, en encourageant les investissements par le secteur privé, en éliminant les obstacles au développement économique, en stimulant le commerce, en renforçant le marché du travail au Canada et en réduisant la pauvreté.

Éducation, compétences et développement du marché du travail

Consolider la position concurrentielle du Canada exigera le développement de notre main-d’œuvre et la disponibilité de l’éducation et de la formation professionnelle indispensables pour rendre les emplois d’aujourd’hui plus productifs et créer les emplois de demain.

Accroître la participation des Autochtones au marché du travail contribuera aux succès futurs du Canada. À cette fin, les premiers ministres ont convenu de continuer de travailler avec le gouvernement fédéral et les communautés autochtones pour améliorer la réussite en éducation. Une plus grande réussite scolaire des Autochtones et leur participation accrue aux programmes d’éducation supérieure constituent des objectifs de premier plan.

L’amélioration de l’efficacité du système d’immigration du Canada est aussi un élément essentiel pour répondre aux besoins du marché du travail au Canada. Dans les années qui viennent, l’immigration sera responsable d’une large part de la croissance de la main- d’œuvre à travers le pays. Pour permettre aux nouveaux arrivants de réaliser leur plein potentiel, les premiers ministres ont fait état de la nécessité, pour les gouvernements, de travailler ensemble à améliorer les programmes de formation et d’établissement qui soutiennent l’intégration des immigrants.