Les premiers ministres des provinces et des territoires travaillent ensemble à renforcer la prospérité économique future du Canada


Mettre l’accent sur la productivité et l’innovation

ST. JOHN’S, 17 juillet 2015
– La croissance économique et la prospérité futures exigeront de l’économie canadienne qu’elle maintienne et augmente sa compétitivité. Une productivité et une innovation soutenues sont des moteurs essentiels pour stimuler la compétitivité, favoriser la croissance des entreprises et créer des emplois de qualité pour les Canadiens.

Les premiers ministres des provinces et territoires reconnaissent également que les gouvernements ont un rôle à jouer dans la création d’un environnement favorable au développement commercial à long terme et apte à soutenir la prospérité économique.

Dans le cadre de leurs discussions, les premiers ministres des provinces et territoires ont annoncé aujourd’hui que les premiers ministres Davis, Wynne, Couillard, MacLauchlan et Clark dirigeront le Groupe de travail sur la productivité et l’innovation économique. Ce groupe de travail, formé de ministres, précisera les possibilités d’accroître la productivité et l’innovation dans l’économie canadienne. Ce groupe de travail dressera l’inventaire des approches provinciales et territoriales existantes afin d’établir les domaines d’action qui permettront de combler le fossé entre l’innovation et la commercialisation et, par le fait même, de soutenir la croissance économique et la création d’emplois.

Supprimer les obstacles au commerce intérieur

Aujourd’hui, les premiers ministres des provinces et territoires ont fait état des progrès concernant l’accroissement du commerce intérieur et des investissements. Ils ont entre autres signé un protocole provincial-territorial qui facilitera la mobilité des apprentis partout au Canada et améliorera encore davantage les conditions nécessaires à la croissance économique dans tout le pays. Ce protocole permettra d’assurer la reconnaissance mutuelle de la formation technique, de l’expérience de travail et des examens afférents pour les apprentis se déplaçant d’une province et d’un territoire à l’autre pour travailler de façon permanente ou temporaire. De plus, il permettra de rendre disponibles pour les apprentis des renseignements clairs, accessibles, uniformes et transparents sur la mobilité.

Les premiers ministres des provinces et territoires ont également annoncé l’entrée en vigueur d’un mécanisme amélioré de résolution des différends entre une personne et un gouvernement dans le cadre de l’Accord sur le commerce intérieur (ACI). Ce nouveau mécanisme comprend notamment des pénalités de nature financière en cas de non-conformité avec les rapports des groupes d’experts. La création d’un processus plus équitable et plus transparent, qui permettra aux personnes et aux entreprises de remettre en question les pratiques réglementaires lorsqu’ils croient que des mesures gouvernementales ne sont pas conformes à l’ACI, augmentera la reddition de comptes et améliorera la circulation des biens, des services, des investissements et de la main-d’œuvre.