Les dirigeants nord-Américains se réunissent lors d’un premier sommet


POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Renseignements :

NGA : Jodi Omear, 202 815-1920, jomear@nga.org
CONAGO : Ariel Moutsatsos-Morales, 202 728-1650, arielmou@sre.gob.mx
CDF : Lindsay de Leeuw, 613 851-5978, lindsay@pmprovincesterritoires.ca

COLORADO SPRINGS (Colorado) – Des gouverneurs des États-Unis et du Mexique, et un représentant des premiers ministres des provinces et territoires du Canada, se sont réunis aujourd’hui dans le cadre du premier Sommet des premiers ministres et des gouverneurs des états fédérés nord-américains. Ce sommet est organisé conjointement par la National Governors Association (NGA) des États-Unis, la Conférence nationale des gouverneurs (CONAGO) du Mexique et le Conseil de la fédération (CDF) du Canada.

L’objectif de ce sommet est de promouvoir et accroître la coopération entre les dirigeants d’États, de provinces et de territoires de l’Amérique du Nord, un continent qui génère un produit intérieur brut combiné de près de 20 000 milliards de dollars américains par année pour une population de plus de 475 millions d’habitants.

Le gouverneur de l’Utah, Gary R. Herbert, président de la NGA, l’hôte du sommet, le gouverneur John Hickenlooper, gouverneur du Colorado, ainsi que le président de la CONAGO, Eruviel Ávila, gouverneur de Mexico, et le vice-président du CDF, Darrell Pasloski, premier ministre du Yukon, se sont adressés aux participants et aux représentants des médias lors de la conférence de presse d’ouverture du sommet, samedi après-midi.

« En tant que gouverneurs et premiers ministres, nous avons une idée très juste du travail à accomplir au quotidien, a déclaré le gouverneur Herbert. Voilà pourquoi le maintien et le renforcement des relations économiques et culturelles entre les États-Unis et nos partenaires nord-américains demeurent des priorités importantes pour la croissance future de nos trois nations. »

« Il est important de favoriser une interaction directe entre les gouverneurs et les premiers ministres, a ajouté le gouverneur Hickenlooper. Ces occasions de prendre des nouvelles et d’échanger des idées avec nos homologues sont essentielles pour stimuler la croissance économique et la création d’emplois. »

« Nous vivons un moment historique, alors que les gouvernements locaux deviennent des agents de changement essentiels et la source des efforts de coopération internationale. L’origine de ce sommet constitue un pas important vers l’établissement d’une véritable communauté nord-américaine, a déclaré le gouverneur Ávila. Nous nous engageons à faire des progrès dans la coordination de politiques et de procédures et dans la mise en place d’une structure qui nous permettra d’être plus efficaces dans le développement commun de la région la plus compétitive et la plus dynamique du monde. »