Les premiers ministres des provinces et des territoires se concentrent sur l’emploi et la croissance économique


EDMONTON, 19 juillet 2017 – Les premiers ministres des provinces et des territoires1 continuent d’explorer les possibilités de stimuler la croissance économique au Canada et de soutenir les emplois bien rémunérés pour les Canadiens.

Accord de libre-échange Canada – Chine
Les premiers ministres ont souligné l’importance, pour la croissance de l’économie au Canada, de l’élargissement du commerce et ont insisté sur la nécessité de promouvoir dans des marchés internationaux en croissance, tel que celui de la Chine, les possibilités d’échanges commerciaux avec le Canada.

Ils se réjouissent de l’engagement du premier ministre du Canada à explorer la possibilité de conclure un accord de libre- échange avec la Chine. Les provinces et les territoires travaillent à accroître leurs liens commerciaux avec la Chine et avec les autres économies en croissance de l’Asie. Les premiers ministres des provinces et territoires ont dirigé des missions commerciales en Chine en 2008, 2011 et 2014 et entendent continuer de travailler à renforcer les liens commerciaux et culturels du Canada avec ce pays.

Inspirés par le succès des récentes négociations commerciales internationales, les premiers ministres demandent au premier ministre du Canada de s’assurer que les provinces et les territoires puissent participer activement aux négociations des nouvelles ententes commerciales avec la Chine, une fois que ces négociations auront commencé.

Approbations environnementales
Dans la foulée du dépôt des récents rapports de groupes d’experts fédéraux, les premiers ministres ont discuté de la question des approbations environnementales. Les lois en matière de protection environnementale et les mécanismes d’évaluation de classe internationale en place au Canada doivent continuer de concilier le nécessaire équilibre entre l’exploitation responsable des ressources et un environnement durable.

Les premiers ministres demandent au gouvernement fédéral de travailler avec les provinces et les territoires afin que les mécanismes d’évaluation environnementale respectent le principe « un projet, une évaluation », qu’ils ne viennent pas ajouter de dédoublements inutiles et de retards dans le développement responsable des ressources naturelles au Canada, qu’ils continuent de s’appuyer sur la meilleure expertise disponible, notamment celle de l’Office national de l’énergie, et que toute modification à ce chapitre respecte à la fois les compétences provinciales et territoriales et les régimes de cogestion existants. Les modifications au mécanisme d’évaluation fédéral doivent garantir un cadre réglementaire clair et des décisions en temps opportun, tout en assurant la transparence et une véritable participation.

Stratégie canadienne de l’énergie
Les premiers ministres ont discuté de la mise en œuvre de la Stratégie canadienne de l’énergie (SCE), rendue publique en juillet 2015. La SCE est un cadre souple permettant aux provinces et aux territoires de réaliser une vision commune de l’avenir énergétique du Canada. Elle soutient un développement énergétique durable tout en aidant le secteur de l’énergie au Canada à demeurer concurrentiel à l’international. Lors de leur dernière rencontre estivale, les premiers ministres avaient demandé aux ministres de poursuivre leur travail de collaboration à l’égard des quatre domaines prioritaires de la SCE, soit l’efficacité énergétique, l’acheminement de l’énergie, les changements climatiques et la transition vers une économie plus sobre en carbone, ainsi que la technologie et l’innovation.


1 John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique, n’a pas participé à la Rencontre estivale 2017 des Premiers ministres des provinces et territoires.


- SUITE -