Les premiers ministres des provinces et des territoires déterminés à favoriser le développement des compétences et l’immigration

SASKATOON (Saskatchewan), 10 juillet 2019 – Afin d’assurer la croissance économique au Canada et de favoriser la création d’emplois, il est essentiel de faciliter la mobilité de la main-d’œuvre, d’améliorer l’efficacité des procédures de reconnaissance des compétences acquises à l’étranger, d’élargir l’accès à la formation et aux outils de développement des compétences et de maintenir un marché du travail diversifié et inclusif. Les premiers ministres des provinces et des territoires sont déterminés à poursuivre les progrès dans ces domaines. Ils ont également reconnu l’importance d’accroître la sécurité sur les routes à travers le Canada en travaillant à la mise en place de programmes de formation de base obligatoire pour les chauffeurs de camion.

Sécurité dans les transports
La question de la sécurité routière pour les conducteurs, leurs passagers et les autres utilisateurs de la route est à l’avant-plan depuis le tragique accident d’autobus ayant coûté la vie à plusieurs membres de l’équipe de hockey des Broncos de Humbolt, en 2018. Cette tragédie a eu des échos non seulement en Saskatchewan, mais à travers le Canada et ailleurs dans le monde. Elle a incité les dirigeants provinciaux, territoriaux et fédéraux à se pencher de manière urgente sur l’état du réseau routier, sur la sécurité des véhicules commerciaux à travers le pays et sur les améliorations qui pourraient leur être apportées afin d’éviter de tels accidents à l’avenir.

Plusieurs gouvernements ont déjà mis en place des mesures afin d’améliorer la sécurité routière, notamment en rendant obligatoire une formation de base rigoureuse pour les conducteurs souhaitant obtenir un permis de conduire de classe 1. Les ministres des Transports ont franchi une étape importante en janvier 2019, en s’engageant à créer une norme nationale pour la formation de base des chauffeurs de véhicules commerciaux au Canada d’ici janvier 2020. Les premiers ministres saluent le travail réalisé par ces ministres vers l’atteinte de cet objectif de grande importance.

Puisque la sécurité des routes et des véhicules commerciaux relève essentiellement de leurs gouvernements, il appartient aux premiers ministres des provinces et des territoires de mettre en place des exigences de sécurité justes et cohérentes à travers le pays. Dans cette optique, les premiers ministres s’engagent, d’ici 2021, à veiller à la bonne marche des travaux visant l’adoption d’une norme nationale minimale pour la formation des conducteurs de véhicules commerciaux. Fondée sur les travaux en cours, cette norme renforcera la sécurité des véhicules commerciaux sur les routes à travers le Canada.

Les premiers ministres s’engagent également à explorer la possibilité d’offrir la partie théorique de la formation en ligne afin de la rendre plus accessible à quiconque souhaite obtenir un permis de conduire de classe 1 pour véhicules commerciaux.