Les premiers ministres des provinces et territoires tiennent une conférence téléphonique pour discuter de l’ALÉNA et du cannabis

Les premiers ministres des provinces et territoires tiennent une conférence téléphonique pour discuter de l’ALÉNA et du cannabis

 

7 decembre 2017 – Les premiers ministres des provinces et territoires ont tenu une conférence téléphonique le 5 décembre 2017 pour faire le point sur les négociations entourant la modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain, et discuter des travaux considérables à accomplir en vue de la légalisation et la réglementation du cannabis.

ALÉNA
Lors de la conférence téléphonique, une mise à jour de l’ambassadeur du Canada aux États-Unis, David MacNaughton, sur l’état des négociations entourant la modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain a été présentée aux premiers ministres des provinces et territoires. L’ambassadeur a souligné que, bien que des progrès importants aient été accomplis, le Canada maintient son rejet des propositions extrêmes des États-Unis, puisqu’irréalisables, dans des domaines comme les marchés publics, les règles d’origine des voitures, l’investissement, le règlement des différends, une clause crépusculaire et la gestion de l’offre.

Les premiers ministres des provinces et des territoires maintiennent leur appui aux efforts déployés pour améliorer et moderniser l’Accord de libre-échange nord-américain, à condition que tout nouvel accord préserve le niveau actuel d’accès au marché du Canada et ne complique pas davantage le commerce et les investissements à travers l’Amérique du Nord.

Les premiers ministres des provinces et territoires ont souligné que leurs gouvernements ont été associés de façon étroite par le gouvernement fédéral au processus de négociations, afin d’assurer que leurs intérêts soient bien représentés. Les provinces et les territoires continueront de participer activement aux négociations à venir et poursuivront leurs efforts de mobilisation et de sensibilisation auprès des décideurs américains, à l’échelle nationale et des États, ainsi qu’auprès des industries, des entreprises, des groupes syndicaux et des autres parties prenantes américaines.

Légalisation et réglementation du cannabis
Le gouvernement fédéral a pris la décision de légaliser le cannabis. Le gouvernement fédéral, en tant que gouvernement mettant de l’avant ce changement de politique, doit investir les ressources nécessaires pour soutenir la légalisation du cannabis. Les premiers ministres des provinces et des territoires ont réitéré que les gouvernements provinciaux et territoriaux doivent réaliser la majorité du travail nécessaire à la légalisation du cannabis et prendre en charge d’importantes dépenses engendrées par la décision du gouvernement fédéral.